Revue de presse Vietnam

Francis Gendreau – Septembre 2016

.

02/09/2016

http://lecourrier.vn

Bourses Vallet remises à des élèves et étudiants talentueux du Centre

L’Association des sciences et de l’éducation et l’association Rencontres du Vietnam ont remis le 1er septembre à la ville de Dông Hoi, province de Quang Binh, 272 bourses à des élèves et étudiants talentueux de trois provinces du Centre que sont Hà Tinh, Quang Binh et Quang Tri.

La province de Quang Binh a 192 bourses et Hà Tinh et Quang Tri, chacune, 40 bourses. Leur montant pour les élèves est de 7 millions de dôngs, et pour les étudiants, de 12 millions de dôngs, pour un total de plus de 2 milliards de dôngs. Odon Vallet, professeur de droit, de philosophie et de théologie à l’Université Paris-Sorbonne, qui a décidé de consacrer les fruits de sa grande fortune de 100 millions d’euros laissée par son défunt père afin d’encourager de jeunes talents africains et vietnamiens dans leurs études, a apprécié les efforts des élèves et des étudiants de ces trois provinces lors de la dernière année scolaire 2015-2016.

Il s’est engagé à continuer d’accompagner des élèves et étudiants démunis faisant preuve de leurs efforts pour obtenir de meilleurs résultats d’études lors des prochaines années. Par l’intermédiaire de l’association Rencontres du Vietnam, dont le professeur de physique Trân Thanh Vân, un Vietnamien résidant en France, est le président, le professeur Odon Vallet a remis de 2001 à ce jour un total de près de 20.000 bourses à des élèves et étudiants vietnamiens.

Outre des bourses d’études, le professeur Odon Vallet a également parrainé plusieurs bibliothèques de Quang Binh et de Thua Thiên-Huê, ainsi que des clubs de musique traditionnelle.


VNA/CVN

04/09/2016

http://lecourrier.vn

Toilettes publiques, un problème pressant

Le manque de lieux d’aisance est l’une des raisons pour lesquelles 70% des touristes étrangers ne souhaitent pas revenir au Vietnam. Mais en quatre ans, des efforts considérables ont été faits dans ce domaine.

L’Administration nationale du tourisme a lancé il y a quatre ans un programme de développement touristique lié aux toilettes standardisées, avec de premiers résultats encourageants, selon le bilan de cette dernière. Des commodités standardisées sont en effet disponibles dans 707 des 1.193 sites touristiques du pays.

Le bilan souligne également que 14 provinces du pays ont achevé l’objectif d’équiper de toilettes aux normes l’intégralité de leurs sites touristiques. «Les investisseurs ont pris conscience de l’importance d’en installer», se félicite Hà Van Siêu, vice-directeur de l’Administration nationale du tourisme. La ville de Dà Nang (Centre) fait figure d’exemple. Elle recense une centaine de toilettes publiques, dont 90 sont installées dans les sites touristiques. D’autre part, plusieurs établissements commerciaux donnent accès gratuitement à leurs commodités, avec le logo «Comfort as home» (Le confort comme à la maison) affiché en évidence sur leur devanture.

Pour des commodités propres et accessibles

Le bilan est moins flatteur pour la capitale Hanoi, qui compte aujourd’hui 340 toilettes publiques. Mais souvent, les conditions d’hygiène ne sont pas assurées. «Mille supplémentaires seront construites», a assuré Nguyên Duc Chung, président du Comité populaire municipal, lors d’une conférence nationale sur le développement touristique récemment organisée à Hôï An (province centrale de Quang Nam).

Hô Chi Minh-Ville fait, elle, figure de mauvaise élève. Si la mégapole du Sud accueille chaque année des millions de touristes, trouver des toilettes – et propres de préférence – peut rapidement s’apparenter au parcours du combattant, notamment dans le 1er arrondissement, pourtant le plus fréquenté. «Nous gérons une trentaine de lieux d’aisance qui ont été construits il y a longtemps. Ces ouvrages sont délabrés aujourd’hui et les handicapés ne peuvent pas les 2 utiliser», déplore Hà Tôn Tuân Hiêp, vice-directeur de la Société des services d’utilité publique du 1er arrondissement.

Bonne nouvelle toutefois : deux sociétés ont présenté le 11 août leurs projets aux responsables municipaux. La Société par actions du commerce et de la communication Vinasing propose la construction de 1.000 toilettes publiques. Une opération qui nécessite un investissement de 110 milliards de dôngs. Elles seront placées dans les gares, les parcs et au bord des rues des 24 arrondissements et districts de la ville, le tout en accès libre et gratuit, et bien sûr accessible aux personnes handicapées. Vân Anh/CVN


06/09/2016

http://www.lefigaro.fr

Vietnam : les Français doivent dépasser «les vieux clichés du passé»

Par Julien Licourt

INTERVIEW – Le président François Hollande est au Vietnam mardi et mercredi. L’historien Pierre Journoud* explique que la France a plusieurs cartes à jouer dans son ancienne colonie. Il décrypte les enjeux politiques, économiques et culturels de cette visite. L

E FIGARO. – La France et le Vietnam ont été très liés dans le passé, au moment où l’Indochine était française. Plus de soixante après l’indépendance, nous avons parfois tendance à imaginer que ce pays est resté tel qu’il était à l’époque. Pourquoi?

Pierre JOURNOUD. – Les Français ont bien souvent en tête les vieux clichés issus d’une histoire coloniale aseptisée, romancée et figée. Or, le Vietnam a beaucoup changé depuis son indépendance. Il y a sans doute une faille dans l’enseignement du français. On ne trouve guère que quelques lignes sur le sujet dans le manuel d’histoire de terminale, un peu plus en géographie. C’est regrettable: la Guerre d’Indochine et la bataille de Dien Bien Phu ont été des événements importants dans l’histoire de notre pays. Seulement, ils se sont déroulés loin de notre sol, sans appelés. Ils ont surtout été mis dans l’ombre par la tragédie de la Guerre d’Algérie et par l’engagement titanesque des Américains dans leur guerre du Vietnam.

Quelles évolutions notables la société vietnamienne a-t-elle connu ces dernières années?

La plus frappante se situe au niveau de l’économie. Le Vietnam a adopté un capitalisme débridé, même si le secteur public continue de jouer un rôle encore très important. Ce capitalisme trouble la vieille génération qui ne s’y retrouve plus. Quant aux jeunes, ils ressentent un certain mal-être, tiraillés entre cette ouverture économique rapide et la crispation du pouvoir sur les questions politiques.

Des avancées politiques ont-elles suivi?

Le pays est condamné à évoluer. Nous ne sommes pas dans le cas chinois, où le régime a tendance à se durcir avec le temps. À Hanoi, le pouvoir est beaucoup plus collégial qu’à Pékin. Il sait ménager des marges de dialogue avec les dissidents. Certes, quelques-uns sont emprisonnés pour l’exemple. Mais tout ceci est atténué par des espaces de semi-liberté importants, notamment sur Internet. Les Vietnamiens sont très connectés. Le pouvoir pourrait contrôler davantage cette fenêtre ouverte sur le monde, mais laisse volontairement cette liberté. Aujourd’hui, le régime s’appuie sur deux légitimités pour se maintenir. Tout d’abord, le succès de la guerre d’indépendance contre la France et, surtout, de la victoire dans la guerre face aux Américains. Le Parti communiste vietnamien a construit l’État-nation d’aujourd’hui grâce à ces deux événements. La seconde légitimité, c’est le tournant économique que nous évoquions, en 1986. Le Vietnam traversait alors des années difficiles et son principal soutien, l’URSS, commençait à tanguer. On voit les bons résultats aujourd’hui: le PIB a triplé en 30 ans.

Contrairement à certaines de ses anciennes colonies africaines, nous ne paraissons pas avoir maintenu de solides liens avec le Vietnam. Comment l’expliquer?

Dans un premier temps, les guerres ont braqué le régime Hanoi contre l’Occident. Ensuite, il y a l’éloignement géographique. Enfin, il y a le poids massif de l’administration et la corruption massive, véritable cancer du pays. Ces obstacles peuvent rebuter les chefs d’entreprise. Diplomatiquement, les Vietnamiens peuvent parfois reprocher à la France d’être trop proche de la Chine. Cependant, il faut en parallèle constater que les relations entre Paris et Hanoi ne se sont jamais totalement distendues. Un dialogue politique a toujours existé. L’un des grands moments a été la visite de François Mitterrand en 1993, la première d’un président français. Ce dernier a tourné la page du passé et a accompagné le Vietnam dans son ouverture au monde. Jacques Chirac a également eu un rôle important, notamment sur la question de la francophonie.

Pourquoi le Vietnam tient-il particulièrement à sa place dans l’Organisation internationale de la francophonie?

On oublie souvent que lors de la colonisation, l’enseignement du français n’a concerné qu’une minorité de personnes. Cependant, participer au Sommet de la Francophonie permet au Vietnam de développer ses relations diplomatiques et économiques avec les États africains. Les autorités sont toujours très enthousiastes à participer à ces réunions. D’un autre côté, il y la francophonie sur le terrain, qui concerne moins de 1% de la population. Il existe une nouvelle génération de Vietnamiens qui souhaitent apprendre notre langue et qui font de grands efforts pour. Ils se sentent aujourd’hui un peu oubliés de notre pays. François Hollande devrait débloquer quelques fonds en leur faveur.

Que peut faire le président français lors de sa visite?

Il peut essayer de relancer les échanges économiques. Si l’on arrive à passer certains obstacles, le Vietnam offre un potentiel extraordinaire. Je pense notamment au domaine de l’environnement, où la France a une carte à jouer, par exemple dans la lutte contre la pollution ou sur la question de la montée des eaux, notamment dans le delta du Mékong. Il existe également des enjeux géopolitiques. La France est considérée dans cette région du monde comme une puissance crédible. Nous y sommes encore présents avec la Nouvelle-Calédonie et sommes la seule puissance européenne à y maintenir une force militaire depuis le départ des Britanniques. Le Vietnam pourrait avoir besoin de nous: il est actuellement confronté à la question de l’expansion chinoise en mer de Chine méridionale. Il ne s’agit pas pour nous de prendre parti, mais de se rendre plus visible dans ce débat, en apportant notre savoir-faire et nos connaissances en droit maritime.

(*) Pierre Journoud est historien à l’université Paul-Valéry de Montpellier. Il est l’auteur de De Gaulle et le Vietnam (1945-1969). La réconciliation. Paris, Tallandier, 2011. Il prépare pour début 2017 la sortie de Dien Bien Phu, le basculement d’un monde, chez Vendémiaire.


06/09

http://www.lesechos.fr

Hollande fait escale dans un tonique Vietnam

Yves Bourdillon

Hanoi s’est imposée comme une destination privilégiée chez les investisseurs. D’importants contrats ont été signés ce mardi.

Le Vietnam est à la mode chez les investisseurs internationaux et méritait donc bien un détour au retour du G20. François Hollande a entamé lundi soir une tournée de 48 heures dans ce pays de 90 millions d’habitants dans la sphère d’intérêt, jadis, de la France. Un pays dynamique, puisque « c’est le seul de la région dont les exportations progressent vivement à la fois vers la Chine et les Etats-Unis », s’étant déjà mis aux normes requises par le Partenariat transpacifique en attente de ratification, souligne Jean Raphaël Chaponière, directeur de l’institut Asia Centre.

Des contrats signés et en vue

Le Vietnam s’est imposé comme un des hubs à l’exportation, notamment dans le textile et l’électronique, des multinationales, notamment japonaises et sud-coréennes, qui ont misé sur sa main d’oeuvre bon marché au fur et à mesure que les salaires augmentaient en Chine. Ainsi, plus d’un smartphone Galaxy de Samsung sur trois est produit au Vietnam. Le pays n’est pour autant pas un eldorado car encore très bureaucratique. Et « le montant des créances douteuses détenues par les banques publiques », qui représenterait jusqu’à 15 % de leur bilan, « demeure préoccupant », met en garde Charlie Carré, analyste à la Coface.

La visite de François Hollande, à Hanoi et Ho Chi Minh Ville, sera seulement la quatrième d’un chef de l’Etat français. Une cinquantaine de dirigeants d’entreprises l’accompagnent. Des contrats sont déjà conclus, mardi, en matière aéronautique (Airbus) et d’infrastructures (Vinci), et pourraient l’être dans le domaine de l’énergie ou de la santé.

La France, qui compte près de 300 entreprises sur place (tourisme, transports, infrastructures, grande distribution et santé) n’est que le 17e fournisseur du pays et détient une part de marché inférieure à 1 % des importations vietnamiennes.


07/09/2016

http://www.lefigaro.fr

Vietnam: la France demande la libération de 4 dissidents

La France a demandé aux autorités vietnamiennes la remise en liberté de quatre militants des droits de l’Homme, lors de la visite de François Hollande au Vietnam, mercredi, selon l’entourage du président français.

Il s’agit d’un militant catholique, du fondateur d’une formation politique dans ce pays communiste à parti unique, d’une militante engagée contre les expropriations et d’un blogueur. 4 Ils ont tous été condamnés à de longues peines de prison. A la demande de François Hollande, la liste a été remise par le secrétaire d’État français au Développement et à la Francophonie André Vallini au vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Bui Thanh Son. En amont de sa visite au Vietnam, trois ONG, dont la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), avaient fait part au président français dans une lettre ouverte « de leur plus grande préoccupation concernant les graves violations des droits de l’homme » au Vietnam, l’appelant à « soulever la question ».

« Les droits humains ne doivent pas être sacrifiés au profit d’accords commerciaux et portant sur des questions de sécurité », avait par ailleurs réagi Camille Blanc, présidente d’Amnesty International France dans un communiqué. Publiquement, le président français n’a toutefois glissé que quelques mots sur les droits de l’homme au cours de sa visite, se disant « très attentif à l’Etat de droit ». Après une journée à Hanoi hier, François Hollande a rencontré aujourd’hui à Ho Chi Minh-Ville (sud) des responsables de start-up et d’entreprises innovantes et ceux de l’Institut du coeur, un symbole de la coopération médicale franco-vietnamienne.


07/09/2016

http://lecourrier.vn

Vietnam et France signent un accord dans les sciences et technologies

Dans le cadre de la visite d’État du 5 au 7 septembre au Vietnam du président français François Hollande, un accord de coopération dans le secteur des sciences et technologies a été signé par l’Institut des études avancées en mathématiques du Vietnam (VIASM) et l’Institut de recherche pour le développement de France (IRD).

L’objectif est de définir un cadre de travail pour le dialogue et la coopération, les échanges d’informations, l’avancement et la surveillance des activités de recherche, de formation, de consultation en matière de science.

Selon cet accord valable pour une durée de quatre ans, les deux parties se concentreront notamment sur la création d’établissements ou de laboratoires de recherche, ainsi que sur la présentation des résultats de recherche et de transferts de technologies. En outre, elles vont organiser des activités de formation et d’amélioration des capacités de recherche pour les cadres et étudiants, présenter des candidats pour le Programme doctoral international « Modélisation des systèmes complexes » (PDI MSC) de l’IRD et participer à d’autres activités afin de promouvoir la recherche scientifique. VNA/CVN


mercredi 7 septembre 2016

http://fr.vietnamplus.vn

Déclaration commune Vietnam-France

Hanoi (VNA) – Le Vietnam et la France ont publié ce mardi une déclaration commune dans le cadre de la visite d’Etat au Vietnam du président français François Hollande. Les deux parties soulignent la nécessité de multiplier les rencontres et les échanges bilatéraux à tous niveaux, notamment les visites de haut rang et les rencontres organisées en marge des forums et conférences régionales et internationales.

Elles ont décidé d’accélérer la signature et la ratification de l’accord de libre-échange VietnamUnion européenne. Elles entendent intensifier le dialogue stratégique dans le secteur de la défense, poursuivre leur coopération dans la formation, et augmenter les visites de navires militaires. Paris a promis de fournir à Hanoi des équipements militaires et de l’aider à accomplir ses tâches au sein des missions de maintien de la paix de l’ONU.

Vietnamiens et Français ont souhaité élargir leur coopération dans la garantie de la liberté et de la sécurité de la navigation maritime et aérienne. Ils ont décidé de partager leurs points de vue et de renforcer leur coordination lors des tribunes internationales dont l’ONU, l’ASEM, l’Union européenne, l’ASEAN, et à fortiori les institutions de la francophonie. Les deux pays ont insisté sur la nécessité de renforcer la présence de la Francophonie dans la région Asie-Pacifique.

Dans leur déclaration, le Vietnam et la France s’engagent à respecter la charte de l’ONU, la déclaration universelle des droits de l’homme, l’indépendance et la souveraineté nationale, ainsi que leur régime politique. Ils condamnent le terrorisme sous toutes ses formes de même que l’extrémisme violent, et soutiennent les efforts de la communauté internationale pour lutter contre le terrorisme. La France salue la naissance de la communauté de l’ASEAN et continue de soutenir le rôle central de l’ASEAN dans la structure régionale en formation.

Les deux parties ont souligné l’importance du maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la liberté de navigation maritime et aérienne dans la région. Elles ont aussi insisté sur l’importance de résoudre les contentieux par le dialogue, sans recourir à la force ou menacer d’y 5 recourir, sur la base des principes du droit international, notamment de la convention des Nations-Unies sur le droit de la mer de 1982.

Après la sentence publiée par la Cour permanente d’arbitrage de La Haye, les deux parties affirment respecter les principes de primauté du droit concernant les zones maritimes et océaniques, et soulignent l’importance de l’application pleine de la déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale. Elles déclarent, enfin, soutenir les efforts pour aboutir au Code de conduite en mer Orientale (COC). –VOV/VNA


samedi 10 septembre 2016

http://fr.vietnamplus.vn

Un musée d’astronomie du Vietnam ouvrira fin 2017

Hanoi (VNA) – D’un coût total d’environ de 200 milliards de dôngs, le musée d’astronomie du Vietnam sera inauguré à la fin de 2017, a annoncé le Centre national des satellites du Vietnam (VNSC), qui est le gestionnaire de ce projet.

Ce musée deviendra un lieu idéal où les visiteurs pourront découvrir les progrès dans l’astronomie, une discipline encore nouvelle pour les Vietnamiens.

Le musée d’astronomie, qui relève du projet «Centre cosmologique du Vietnam», a été mis en chantier sur une superficie totale de près de 5.200 mètres carrés du parc technologique de Hoà Lac en décembre 2015.

Le public pourra y découvrir des espaces interactifs, un observatoire et la salle de contrôle des satellites… -NDEL/VNA


14 sept. 2016

http://www.air-cosmos.com

Un centre EarthLab au Vietnam

Par Pierre-François Mouriaux

Telespazio France et le groupe vietnamien FTP ont signé un accord de partenariat stratégique le 7 septembre à Hanoi.

Parmi les accords et les contrats conclus entre la France et le Vietnam dans le cadre de la visite d’Etat de François Hollande à Hanoi et Ho Chi Minh-Ville du 5 au 7 septembre, figure un accord de partenariat stratégique signé entre le groupe FPT, premier fournisseur vietnamien de services en TIC, et le fournisseur de services par satellites Telespazio France. L’objectif est la mise en place au Vietnam d’un centre EarthLab consacré à la surveillance de l’environnement à l’aide de satellites.

Dans un premier temps, les deux partenaires souhaitent développer, à partir des données recueillies, des services à forte valeur ajoutée, adaptés aux besoins locaux (Early Services) et générant entre 5 à 10 M€ par an. FPT deviendra ainsi le fournisseur privilégié de Telespazio France dans les services de stockage en ligne (cloud) et dans l’analyse des données, confirmant sa position de leader de l’économie numérique dans le Sud-Est asiatique -FTP compte plus de 27 000 collaborateurs répartis dans 19 pays et affiche un chiffre d’affaires supérieur à 1,8 Md$ en 2015.

Quatrième EarthLab dans le monde.

Réunissant des partenaires institutionnels, industriels et scientifiques et construit sur une logique de communauté au service des territoires et de leur population (EarthLab Galaxy), le réseau initié en octobre 2013 par Telespazio France propose une gestion sur mesure des activités liées à l’environnement, fondée sur la maîtrise de l’outil spatial et de la géo-information. Il s’ajoute aux trois centres déjà implantés en Aquitaine, au Gabon et au Luxembourg.

Le Vietnam envisage à son tour la mise en place d’un centre spécialisé sur les activités liées à la culture du riz, la gestion de l’eau et les changements climatiques, ainsi que la surveillance côtière.


mercredi 14 septembre 2016

http://fr.vietnamplus.vn

Les scientifiques vietnamiens reçoivent quatre subventions du programme PEER

Hanoi (VNA) – Le Vietnam vient d’obtenir quatre subventions de recherche scientifique financées par le programme de subvention PEER Science (Partnerships for Enhanced Engagement in Research Science) des Etats-Unis, selon l’ambassade des Etats-Unis au Vietnam. Les quatre projets bénéficiaires cette fois-ci sont : l’intégration des données de terrain obtenues par télédétection et enquêtes sociales pour la conservation de la biodiversité sur les Hauts Plateaux du Centre du Vietnam ; l’application du système d’information géographique (SIG) et 6 la télédétection dans l’évaluation de la dégradation des terres dans le bassin en aval du Mékong ; l’étude sur la résilience des récifs coralliens dans les zones comparatives au Sud du Vietnam pour la conservation de la biodiversité dans un monde en mutation ; et une évaluation du tabagisme et l’accès aux soins.

A ce jour, le programme de subvention PEER Science, un programme destiné à la recherche et la formation scientifiques dans les pays en développement, a financé un total de 12 projets au Vietnam.

Le directeur de l’Agence américaine pour le Développement international (USAID) au Vietnam, Michael Green, a déclaré que l’établissement et le développement de relations partenaires dans la recherche scientifique par ce programme avaient un rôle important dans l’amélioration des capacités des scientifiques vietnamiens, contribuant ainsi à trouver des solutions aux défis de développement global. –VNA


15/09/2016 10:32

http://lecourrier.vn

Conférence scientifique internationale à Binh Dinh

Placée sous le thème « Physique des collisions », une conférence scientifique internationale s’est ouverte le 14 septembre au Centre international des sciences et de l’éducation interdisciplinaire (ICISE) de Quy Nhon, dans la province de Binh Dinh (Centre).

La conférence s’inscrit dans le cadre des 12e « Rencontres du Vietnam » et réunit près de 100 professeurs, chercheurs et scientifiques de plus de 20 pays et territoires.

Présidé par Jean-Marie Brom, professeur de l’Institut Pluridisciplinaire, Hubert Curien (IPHC), cette conférence se poursuit jusqu’au 17 septembre. Du 26 juin jusqu’au 17 décembre, la 12e édition des Rencontres du Vietnam réunit le gratin mondial du domaine de la physique à l’ICISE) dans la ville de Quy Nhon (province de Binh Dinh). Le Vietnam a accueilli de nombreux scientifiques internationalement reconnus, dont le Prix Nobel de Physique 2004 David Gross, le Prix Nobel de Physique 1990 Jérôme Friedman, le Prix Nobel d’économie en 2004 Finn Kydland et le secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences de la France, Jean-François Bach. VNA/CVN


mardi 20 septembre 2016

http://fr.vietnamplus.vn

Les Vietnamiens de France soutiennent la sentence de la CPA sur la Mer Orientale

Paris (VNA) – L’association d’amitié France – Vietnam, les organisations de la diaspora vietnamienne et celles d’amitié avec le Vietnam en France ont publié récemment une déclaration soutenant la sentence de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye (CPA) relative à la Mer Orientale.

Selon la décision de la CPA, la Chine ne dispose d’aucun fondement juridique pour revendiquer la soi-disant « ligne des neuf traits » sur cette zone maritime, peut-on lire dans le texte. Par ailleurs, les Chinois y ont provoqué de lourds dégâts sur l’écosystème avec la construction massive de ports et aéroports.

Le texte publié en France proteste énergiquement contre les revendications absurdes du voisin du Vietnam, qui vont à l’encontre du droit international. Il appelle toutes les parties concernées, notamment la Chine et la communauté internationale, à régler les litiges par voie pacifique, conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 et à la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale. -VOV/VNA


jeudi 22 septembre 2016

http://fr.vietnamplus.vn

Retour triomphal des sportifs handicapés vietnamiens

Ho Chi Minh-Ville (VNA) – La sélection des sportifs handicapés du Vietnam est arrivée mercredi matin 21 septembre à Ho Chi Minh-Ville après sa participation réussie aux Jeux paralympiques d’été 2016 au Brésil.

Les 22 membres ont été accueillis chaleureusement à l’aéroport de Tan Son Nhat par des responsables du ministère de la Culture, des Sport et du Tourisme, leurs familles, amis et supporters.

Avec quatre médailles – une d’or (dynamophilie), une d’argent (50m nage libre messieurs) et deux de bronze (athlétisme et haltérophilie) -, le Vietnam se classe 55e sur les 162 pays participant à ces jeux. 7 Appréciant le succès de la sélection nationale, le vice-président général du Département général de l’éducation physique et des sports Pham Van Tuan a espéré que ces réalisations encourageraient les sept millions d’handicapés du pays à contribuer davantage au développement national. –VNA


jeudi 22 septembre 2016

http://fr.vietnamplus.vn

Procès en appel du blogueur Nguyen Huu Vinh pour atteinte aux intérêts de l’Etat

Hanoi (VNA) – La Cour populaire supérieure à Hanoi a condamné jeudi le 22 septembre, lors du procès en appel, le blogueur Hanoi Huu Vinh, né en 1956, et son assistante Hanoi Thi Minh Thuy, née en 1980, à 5 et 3 ans de prison ferme, pour « abus des droits à la démocratie et à la liberté en vue de porter atteinte aux intérêts de l’Etat, aux droits comme aux intérêts des organisations et des citoyens » à compter du 5 mai 2014.

Le 23 mars dernier, ces deux accusés avaient été condamnés respectivement à 5 et 3 ans d’emprisonnement par la Cour populaire de Hanoi, lors du procès de première instance, pour « abus des droits à la démocratie et à la liberté en vue de porter atteinte aux intérêts de l’Etat, aux droits comme aux intérêts des organisations et des citoyens ». Après le procès de première instance, les accusés ont fait l’appel.

Selon l’acte d’accusation, entre septembre 2013 et janvier 2014, Vinh a créé les blogs « Dan Quyen », à l’adresse diendanxahoidansu.wordpress.com, et « Chep Su Viet », à l’adresse chepsuviet.wordpress.com. Par la suite, il a demandé à Thuy de poster sur ces deux blogs 24 articles contenant des informations mensongères et infondées, lesquelles dénaturaient les politiques du Parti et les lois de l’Etat, noircissaient la réputation et le prestige d’organisations, présentant ainsi une vue pessimiste et à sens unique tout en provoquant l’inquiétude au sein de l’opinion publique.

Après avoir interrogé les prévenus, entendu les plaidoiries des avocats, examiné les preuves et documents concernés, le conseil de jugement a conclu que les actes de Vinh et Thuy rentraient dans les charges invoquées prévues et réprimées par l’alinéa 2 de l’article 258 du Code pénal de la République Socialiste du Vietnam.

Le conseil de jugement a également estimé que ces actes étaient dangereux pour la société et devaient être punis en conséquence. Les peines prononcées par la Cour populaire de Hanoi pour les accusés Nguyen Huu Vinh et Nguyen Thi Minh Thuy lors du procès de première instance sont exactes et conformes à la loi, a indiqué le conseil de jugement avant de conclure que ces peines restent inchangées. –VNA


dimanche 25 septembre 2016

http://fr.vietnamplus.vn

Des tablettes de bois du Vietnam inscrites au registre de l’UNESCO

Ha Tinh (VNA) – La cérémonie de réception du certificat de l’UNESCO classant les tablettes de bois (Moc ban) de l’école Phuc Giang à Hà Tinh (Centre) au patrimoine documentaire inscrit au registre « Mémoire du monde, région Asie-Pacifique » (MOWCAP) a eu lieu dimanche matin dans cette province.

Comprenant plus de 2.000 tablettes de bois sculptées des Han (caractères chinois) et des Nôm (écriture démotique sino-vietnamienne), le Moc ban de l’école Phuc Giang relève de la lignée Nguyen Huy Truong Luu depuis plus de 200 ans. Il ne reste aujourd’hui que 394 tablettes de bois. Uniques, elles reflètent la culture et l’éducation d’un village.

Lors de la cérémonie de réception, Mme Suzan Vize, représentante en chef p.i. du Bureau de l’UNESCO au Vietnam, a hautement apprécié la valeur des créations originales écrites sur ces tablettes de bois.

Le secrétaire général de la Commission vietnamienne pour l’UNESCO, Pham Sanh Chau, a souligné que la reconnaissance des tablettes de bois de l’école Phuc Giang à Ha Tinh témoignait de la tradition studieuse des habitants de cette localité et des Vietnamiens d’ordre général. Il a demandé aux autorités provinciales, aux organisations et individus concernés de prêter une plus grande attention encore à la préservation et la présentation de ce patrimoine au Vietnam, dans la région comme dans le monde. –VNA


27-09-2016

http://www.rfi.fr

Vietnam: des pêcheurs portent plainte contre un complexe sidérurgique taiwanais 

La société civile se mobilise au Vietnam. Des centaines de pêcheurs ont déposé plainte cette semaine contre une entreprise taiwanaise. L’aciériste Formosa est soupçonné d’être derrière une vaste pollution maritime qui a fait s’échouer des tonnes de poissons sur les plages de quatre provinces du centre du pays; la pêche étant l’un des moteurs des exportations vietnamiennes.

Des t-shirts et des panneaux barrés d’un squelette de poisson, voilà maintenant plusieurs mois que les pêcheurs de Ha Tinh manifestent contre l’usine pollueuse de Formosa. Un mouvement déclenché par une lettre du responsable de la Commission justice et paix de l’épiscopat du Vietnam, l’évêque de Vinh, le troisième diocèse le plus important au Vietnam, qui compte 500 000 fidèles.

« L’évêque a écrit une lettre pastorale très offensive qui met en cause, dès le début, l’incurie des autorités face à cette pollution, témoigne Jean Maïs, spécialiste du Vietnam à l’agence Eglise d’Asie. Les dernières manifestations ont eu lieu dans une paroisse. Ils sont allés remettre au tribunal local une plainte contre le complexe sidérurgique Formosa. »

Indemnisations, restaurations des côtes et expulsion de l’aciériste taiwanais, lors de la Journée de l’environnement au mois d’août, des milliers de catholiques inspirés par l’encyclique du pape sur l’écologie ont bloqué les routes du centre du pays.

Aujourd’hui, ce sont près de 600 paroissiens qui ont déposé plainte devant un tribunal local. Les pêcheurs demandent un réajustement des 462 millions d’euros de dédommagements exigés par les autorités vietnamiennes, un montant jugé insuffisant face aux dégâts provoqués par cette pollution en mer.

Avec ses 3 000 kilomètres de côtes, le Vietnam est un gros exportateur de poissons et fruits de mer. Le secteur lui a rapporté 5,8 milliards d’euros l’an passé, rapporte l’AFP.


30 Septembre 2016

http://www.lepetitjournal.com

COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE – L’autre visage de la relation bilatérale

Service de presse du Consulat général de France

Du 14 au 16 Septembre ont eu lieu à Can Tho les 10èmes assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne. Cet événement, organisé conjointement par le comité populaire de la ville de Can Tho et Cités Unies France, avec le soutien des ministères des affaires étrangères des deux pays, a vu la participation de collectivités territoriales (villes, départements, régions) françaises et vietnamiennes, et de nombreuses entreprises sur deux jours.

Ateliers-débat, conférences, foire commerciale, sur des thèmes aussi divers que le tourisme, l’environnement ou la santé : ces journées visaient à permettre une meilleure connaissance des défis respectifs auxquels les deux pays font face, en partant des besoins locaux.

La coopération décentralisée désigne toute relation de jumelage ou de partenariats unissant des collectivités locales de deux pays entre elles. Les gouvernements s’y intéressent bien sûr, mais la coopération décentralisée joue un rôle propre dans la relation bilatérale. Des liens humains se tissent plus facilement et des projets, d’une envergure certes différente, répondent aux préoccupations des populations au quotidien.

Ce mécanisme de coopération entre la France et le Vietnam a commencé en 1989, lorsque la région Île-de-France et la ville de Hanoi sont devenues partenaires. A mesure de l’ouverture du Vietnam, d’autres collectivités ont suivi la voie. La région Rhône-Alpes (désormais AuvergneRhône-Alpes) s’est ainsi jumelée avec Ho Chi Minh-Ville dès 1997, avec notamment pour résultat la création d’un centre de prospective et d’études urbaines, le PADDI, en 2006.

Après avoir reposé sur l’appui au développement, les collectivités échangent aujourd’hui expériences et savoir-faire, qui servent aux deux parties. Le cas du PADDI est significatif. Les chercheurs français sont en contact direct avec les services techniques de la ville ; ils contribuent, par leur force de proposition et d’analyse, à la métamorphose de Ho Chi Minh-Ville. Le partenariat stratégique signé entre la France et le Vietnam, en septembre 2013, et les visites officielles, dont celle du Président de la République les 6 et 7 septembre derniers, donnent un cadre à la relation bilatérale. Les contrats commerciaux, le dynamisme des entreprises et les échanges culturels sont ensuite ce qu’il y a de plus visible, mais les collectivités territoriales auront un rôle à jouer dans les relations internationales au XXIème siècle, en particulier en développant les rapports humains.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :