Le journal-magazine « Francophonie Actualités »: Les efforts notables du Vietnam dans la lutte contre la pêche illicite non déclarée et non réglementée (INN).

Le journal-magazine « Francophonie Actualités »

LETTRE OUVERTE À L’UNION EUROPÉENNE (UE)
Les efforts notables du Vietnam dans la lutte contre la pêche illicite
non déclarée et non réglementée (INN).

– Madame Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission Européenne,

– Monsieur Karmenu Vella, Commissaire de la Commission des Affaires Maritimes et de la Pêche,

– Monsieur João Aiguia Machado, Directeur Général de la Commission des Affaires Maritimes et de la Pêche

Depuis quelques années, la publication « Francophonie Actualités » journal -magazine international d’informations, réalise certains dossiers reportages sur le Vietnam. Cette démarche permet d’évaluer l’évolution de développement et de progrès accomplis, après des décennies de guerre subies.

Selon nos observations, après avoir mené la politique de la Doïmoï, le Vietnam a obtenu des résultats remarquables dans tous les domaines, et sa position sur la scène internationale ne cesse de se renforcer. Considéré comme un nouveau « Dragon » de l’Asie du Sud-Est, le Vietnam est au carrefour de diverses intégrations économiques régionales et internationales, et constitue une porte d’entrée sur un marché de 600 millions de consommateurs.

Au cours des dernières années, les relations entre l’UE et le Vietnam se sont développées. Les deux parties ont signé de nombreux accords commerciaux importants, tels que l’Accord de libre-échange (EVFTA), l’Accord de protection des investissements (EVIPA)… Il s’agit d’une avancée importante dans les relations entre le Vietnam et l’UE, témoignant du souhait des deux parties de consolider le partenariat de coopération intégrale. Dans le domaine des produits aquatiques, le Vietnam est parmi les plus grands partenaires commerciaux de l’UE, la valeur annuelle des exportations de ces produits vietnamiens vers l’UE s’est stabilisée et grâce aux prix raisonnables et à l’assurance de qualité. Selon les normes de contrôle de la Commission Européenne, les produits aquatiques vietnamiens sont de plus en plus appréciés par un grand nombre de consommateurs de l’UE.

Dans cette configuration géo-économique des deux partenaires Vietnam – UE, le «carton jaune» de la Commission Européenne (CE) adressé le 23 octobre 2017, sur les produits aquatiques vietnamiens exportés dans l’UE, est une sanction sévère dont l’impact s’est fait sentir sur la valeur exportatrice de ces marchandises. Ce qui, au demeurant, a porté préjudice aux consommateurs. De même, le «carton jaune» a directement pénalisé des centaines de milliers de salariés vietnamiens, ceux dont le niveau de vie reste modeste, voire précaire, car ils vivent essentiellement de la pêche.

Nous sommes conscients que le «carton jaune» adressé par la CE aux produits aquatiques vietnamiens, constitue également pour les autorités gouvernementales et les acteurs économiques du domaine des exportations de produits aquatiques et, de produits de pêche en mer, une opportunité d’effectuer un état des lieux. Il fallait certes améliorer le système de contrôle au sein de la profession, se réorganiser en modifiant la pratique d’exploitation de la pêche en vue d’améliorer l’efficacité et permettre une exploitation de façon durable des ressources. Aussi, il est nécessaire d’améliorer des performances pour les pêcheurs vietnamiens qui utilisent encore des moyens de production rugueux faute d’équipements modernes. Par ailleurs, la plupart des pêcheurs ne savent pas encore l’importance d’appréhender et de respecter les réglementations nationales, internationales et européennes.

À la suite des recommandations de la CE, le Vietnam a intensifié les mesures à tous les échelons centraux et locaux, à l’Assemblée Nationale comme au sein du gouvernement, jusqu’aux différents échelons des branches du Département général des produits aquatiques, et avec le concours de la Police maritime, pour mettre énergiquement en place avec eux, les mesures de rectification afin de se conformer aux recommandations. C’est également devenu nécessaire – que le Vietnam améliore le fonctionnement de ses institutions professionnelles – qu’il perfectionne son appareil administratif pour instaurer des réglementations en conformité avec l’usage international, – qu’il généralise la pêche durable et son contrôle, ainsi que l’application rigoureuse des sanctions vis-à-vis des effractions à la Loi vietnamienne de la Pêche, la promulgation des Décrets 26/2019/ND-CP du 08/3/2019 qui guide l’application de la Loi sur la Pêche, et le 42/2019/ND-CP du 16/5/2019 qui guide les mesures des sanctions administratives des activités de pêche. Le Vietnam a augmenté des ressources pour mener des actions d’inspection, de contrôle et de supervision de la pêche, et pour effectuer des démarches en vue d’obtenir les attestations et les certifications pour les produits aquatiques exportés vers l’UE. Le gouvernement vietnamien continue à mettre en œuvre des directives destinées aux autorités des localités limitrophes de la mer, dans l’élaboration de plans concrets. Il dispose de même, de ressources et de budgets sur le Plan national d’actions de lutte contre la pêche INN. Il intensifie les mesures de gestion des bateaux pour prévenir la pêche INN et éradiquer les activités de pêche illégale dans les eaux étrangères. Il prend des dispositions par les attestations et certification d’origine des produits de la pêche en rendant obligatoire la pose d’équipements de localisation GPS et en vulgarisant les connaissances qui concernent la pêche INN au profit des pêcheurs.

Sur le terrain, après la mise en garde du «carton jaune», les efforts vietnamiens pour améliorer la situation ont porté leurs fruits: les échelons de l’appareil étatique ont mis en urgence des plans d’actions pour lutter contre l’INN. Aussi, les entreprises d’exportation de produits aquatiques vietnamiens se sont engagées à ne pas acheter ni à transformer des produits d’origine illégale, ni traiter les produits de la pêche clandestine. Le nombre d’effractions liées à l’INN par les bateaux de pêche vietnamiens à l’étranger est sensiblement en baisse.

À partir de ces résultats obtenus par le Vietnam, le but essentiel est de promouvoir un développement durable dans l’exploitation  des produits de la mer et de contribuer de façon positive à la croissance du marché de ces produits à travers le monde, en particulier dans l’UE.

Dans l’espoir que les liens de partenariat se développent davantage, au profit du Vietnam et l’Union Européenne, le journal-magazine « Francophonie Actualités », en accord avec sa direction, souhaite que la Commission Européenne et sa Direction des Affaires maritimes et de la Pêche recommandent au Parlement Européen, de voter en faveur de la suppression du «carton jaune» vis-à-vis du Vietnam – ceci comme une récompense à ce pays, qui fait  beaucoup d’efforts dans la lutte contre la pêche illégale, pour un meilleur avenir du développement durable des ressources aquatiques dans le monde./.

                                                                                              Faite à Paris, le 14 août 2019

                                                                                     LE DIRECTEUR DE LA PUBLICATION                                                                                 (signé et tamponné)

                                                                       AHEKOE Joseph

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :